ᐅ Lego Boost – Tests, Détails et Avis

Lego Boost : Le Test

C’est le meilleur kit robot pour les jeunes enfants, Lego Boost transforme la programmation en un jeu auquel votre enfant voudra jouer. Le jeu n’est pas aussi profond que Mindstorms EV3, mais il y a une tonne de choses à faire, et c’est à la fois très amusant de jouer avec et éducatif.

Lego Boost

Voir sur Amazon

Avantages

  • L’application rend l’apprentissage de la programmation amusant
  • Personnalisable à l’infini
  • Utilise de vraies briques Lego
  • Forme cinq créations uniques prêtes à l’emploi et personnalisables, utilise des pièces Lego ordinaires, les possibilités de programmation sont limitées à ce que Lego offre, mais offre beaucoup de profondeur.

Inconvénients

  • Nécessite une tablette ou un téléphone (Android ou iOS) pour pouvoir l’utiliser (et avoir accès aux instructions de montage). Besoin de démonter un robot avant d’en construire un autre. Les instructions in-app peuvent parfois prêter à confusion. Non compatible avec les kits Lego Mindstorms.

Pour la génération d’enfants d’aujourd’hui, apprendre à programmer est encore plus important que d’apprendre une seconde langue. Bien qu’il existe de nombreux kits de robots sur le marché qui sont conçus à cet effet, Lego Boost est le meilleur outil d’apprentissage technique que j’ai vu pour les enfants.

À un prix très raisonnable, Boost fournit les pièces pour construire cinq robots différents, ainsi qu’une application divertissante qui transforme l’apprentissage en un jeu que même les enfants qui ne savent pas encore lire peuvent maîtriser.

Lego Boost

Lego Boost

Comment ça marche

Boost est livré avec 847 briques Lego différentes, ainsi qu’un moteur (qui sert également de commande de cadran sur certains projets), un capteur lumière/IR et le Move Hub, une grande brique blanche et grise avec deux moteurs intégrés qui sert d’unité centrale pour le robot. Le Hub se connecte à votre tablette via Bluetooth, pour recevoir votre code de programmation, et aux deux autres composants électroniques via des fils.

Vous pouvez construire cinq robots différents avec le kit Lego Boost : un robot humanoïde nommé Vernie, Frankie le Chat, la Guitare 4000 (qui joue de la vraie musique), un chariot élévateur appelé « M.I.R. 4 » et une usine automobile « Auto Builder » robotisée. Lego s’attend à ce que la plupart des utilisateurs commencent avec Vernie, qui ressemble à un croisement entre les robots Johnny No. 5 et Wall-E et qui offre le plus de fonctionnalités.

Pour commencer à construire et à coder, les enfants doivent télécharger l’application Boost sur leurs tablettes iPad ou Android. Vous aurez besoin de l’application en cours d’exécution et connecté au hub Move à chaque fois que vous utilisez le robot. Tout le traitement et la programmation ont lieu sur votre appareil mobile, et les effets sonores (musique, le robot qui parle) sortiront du haut-parleur de votre tablette, et non du robot lui-même.

L’application Boost

Lego comprend vraiment comment les jeunes enfants apprennent et a conçu l’interface parfaite pour eux. L’application Boost trouve un équilibre entre la simplicité, la profondeur et le plaisir. Boost s’adresse officiellement aux enfants de 7 à 12 ans, mais le logiciel est tellement intuitif et engageant que, quelques minutes après avoir vu le système, mon neveu écrivait ses propres programmes !

Lego Boost

Lego Boost

Ni l’interface ni le langage de programmation par blocs ne contiennent de mots écrits, de sorte que même les enfants qui ne savent pas lire peuvent utiliser toutes les fonctionnalités de l’application. Lorsque vous lancez Boost, on vous montre d’abord un écran de menu « cartoon » qui ressemble à une pièce avec tous les différents robots possibles assis à des endroits différents.

Il vous suffit de taper sur l’image du robot que vous voulez construire ou programmer, et vous obtenez un ensemble d’activités qui commencent par la construction des parties les plus basiques du projet et leur codage.

Lorsque vous naviguez dans le programme Boost, vous devez compléter les niveaux les plus simples de chaque section du robot avant de pouvoir déverrouiller les plus compliqués. Tout enfant qui a joué à des jeux vidéo est familier avec le concept de déverrouiller de nouvelles fonctions en complétant avec succès les anciennes et est motivé par ce concept.

Ce système basé sur les niveaux transforme tout le processus d’apprentissage en un jeu et empêche les enfants d’être frustrés en essayant des concepts avancés avant qu’ils ne soient prêts.

Lego Boost fonctionne sur les iPads modernes ou les appareils Android qui ont au moins un processeur de 1,4 GHz, 1 Go de RAM, Bluetooth LE, et Android 5.0 ou supérieur. J’ai aussi téléchargé Boost sur un smartphone, mais l’écran était si petit qu’il était difficile de voir certains diagrammes. Il est également disponible pour les tablettes Fire.

Déverrouiller de nouveaux niveaux et défis

Lorsque vous chargez l’application Boost pour la première fois, vous devez terminer un projet simple qui consiste à faire un petit buggy avant de pouvoir construire l’un des cinq robots. Cette construction initiale est assez rapide, parce qu’elle implique seulement des choses de base comme mettre des roues sur la voiture, la programmer pour aller de l’avant et attacher un petit ventilateur à l’arrière.

Comme les projets de robots qui le suivent, la construction du buggy est décomposée en trois défis distincts, chacun d’entre eux s’appuyant sur le précédent. Le premier défi consiste à construire le buggy et à le programmer pour qu’il roule en avant. Les défis ultérieurs consistent à programmer le capteur infrarouge du véhicule et à faire bouger le ventilateur à l’arrière.

Une fois que vous avez terminé les trois défis en buggy, les cinq robots réguliers sont déverrouillés. Chaque robot comporte plusieurs niveaux, chacun contenant des défis que vous devez relever. Par exemple, le premier niveau de Vernie comporte trois défis qui vous aident à le construire et à utiliser ses fonctions de base, tandis que le deuxième niveau vous fait ajouter un lance-roquettes à son corps et à le programmer pour tirer.

Si un défi comprend la construction ou l’ajout de blocs à un robot, il vous donne des instructions étape par étape qui vous montrent quels blocs vont où, et ce n’est qu’après avoir suivi ces étapes que vous arrivez à la partie programmation.

Lego Boost

Lego Boost

Quand il est temps de coder, l’application montre des animations d’un doigt faisant glisser les blocs de codage d’une palette en bas de l’écran sur la toile, les plaçant les uns à côté des autres et appuyant sur un bouton de lecture pour exécuter le programme. Cela permet à l’utilisateur de savoir exactement quoi faire à chaque étape, mais aussi d’expérimenter en modifiant les programmes à la fin de chaque défi.

Dans le cas de Vernie, chacun des défis de premier niveau implique la construction d’une partie de son corps. Le directeur du design de Lego, Simon Kent, a expliqué qu’une construction complète peut prendre des heures, la compagnie veut que les enfants puissent commencer à programmer avant même d’avoir terminé.

Donc, dans le premier défi, vous construisez la tête et le torse, puis vous le programmez pour qu’il bouge son cou, tandis que dans les suivants, vous ajoutez ses roues et ensuite ses bras.

Langage de programmation par blocs

Comme presque toutes les applications de codage pour enfant, Lego Boost utilise un langage de programmation illustré, basé sur des blocs, qui consiste à faire glisser des pièces imbriquées les unes dans les autres, plutôt que d’entrer du texte.

Cependant, contrairement à certains kits de programmation que j’ai vus, qui exigent que vous lisiez le texte sur les blocs pour savoir ce qu’ils font, le système Boost est entièrement basé sur des icônes, ce qui le rend idéal pour les enfants qui ne savent pas encore lire (ou ne savent pas très bien lire).

Par exemple, au lieu de voir un bloc qui dit « Avancer » ou « Tourner à droite de 90 degrés », vous voyez des blocs avec des flèches dessus. Tous les blocs disponibles sont situés sur une palette au bas de l’écran, vous les glissez sur la toile et les verrouillez ensemble pour écrire des programmes.

Certaines icônes sur les blocs sont moins intuitives qu’une flèche ou un bouton de lecture, mais Lego Boost vous montre (avec une animation) exactement les blocs dont vous avez besoin pour terminer chaque défi. Il vous permet ensuite d’expérimenter avec des blocs supplémentaires pour voir ce qu’ils font.

Ce qui fait de l’application un excellent outil d’apprentissage, c’est qu’elle encourage et récompense vraiment la découverte. Dans l’une des premières leçons de Vernie, il y avait plusieurs blocs avec des icônes montrant la tête du robot à différents angles. Mon neveu était impatient d’entraîner chacun d’eux dans un programme pour voir exactement ce qu’il faisait (la plupart ont tourné le cou).

Les programmes peuvent commencer soit par un bouton de lecture, ce qui signifie simplement « démarrer cette action », soit par une condition telle que serrer la main de Vernie ou placer un objet devant le capteur infrarouge du robot. Vous pouvez lancer un programme, soit en tapant sur son bouton play/condition, soit sur le bouton play dans le coin supérieur droit de l’écran, qui exécute tous les programmes que vous avez à l’écran en même temps.

Parce que les programmes sont la plupart du temps si simples, il y a beaucoup de raisons pour lesquelles vous pourriez vouloir en avoir plusieurs à la fois. Par exemple, lorsque mon neveu programmait pour le robot guitare, il avait un programme qui jouait un son lorsque le curseur passait sur les tuiles rouges, un autre pour quand il passait sur les tuiles vertes et un autre encore pour les tuiles bleues.

Dans un programme adulte complexe, ceux-ci seraient gérés par une instruction if/then, mais dans Boost, il y a peu de boucles (vous pouvez les utiliser dans le mode libre Creative Canvas si vous le souhaitez), il est donc nécessaire de créer plusieurs programmes séparés.

Pendant l’exécution du ou des programmes, chaque bloc s’allume au fur et à mesure de son exécution, de sorte que vous savez exactement ce qui se passe à tout moment. Vous pouvez même ajouter et supprimer des blocs, et les programmes continueront à s’exécuter. J’aimerais que tous les outils de programmation pour adultes que j’utilise au travail aient ces fonctionnalités !

Boîtes à outils, Programmes personnalisés

Bien que vous écrivez des programmes dans le cadre de chacun des défis, si vous voulez vraiment être créatif, vous devez vous diriger vers le mode Coding Canvas. Dans le menu de chaque robot, à droite des niveaux, il y a une boîte à outils rouge que vous pouvez utiliser pour écrire vos propres programmes personnalisés.

Au fur et à mesure que vous relevez les différents défis qui comportent de nouvelles fonctions, votre boîte à outils Coding Canvas se remplit de blocs de code supplémentaires que vous pouvez utiliser.

Mon neveu a eu un plaisir fou à utiliser le mode boîte à outils de la Guitar 4000 pour écrire un programme dans lequel déplacer le curseur sur les différentes couleurs du manche de la guitare jouerait différents clips de sa voix.

Les utilisateurs qui souhaitent construire leurs propres robots personnalisés et les programmer peuvent passer en mode libre-jeu Creative Canvas en tapant sur l’image en fenêtre ouverte du menu principal. Là, vous pouvez créer de nouveaux programmes avec des blocs qui contrôlent exactement ce que font le Move Hub, le capteur IR et le moteur.

Ainsi, plutôt que d’afficher une icône avec un bloc de guitare jouant comme dans les menus de Guitar 4000, Lego Boost affiche un bloc avec un haut-parleur, car vous pouvez choisir n’importe quel type de son dans votre robot personnalisé.

Dans les modes Creative Canvas et Coding Canvas, Lego facilite la sauvegarde de vos programmes personnalisés. Le logiciel attribue automatiquement des noms (qui, par coïncidence, sont les noms de personnages Lego célèbres) et des icônes colorées à chacun de vos programmes pour vous, mais les enfants qui savent lire et taper sont libres de modifier les noms.

Toutes les modifications apportées aux programmes sont sauvegardées automatiquement, de sorte que vous n’avez jamais à craindre de perdre votre travail.

La Personnalisation

Comme vous pouvez vous y attendre de la part de Lego, Boost offre une expérience de construction de premier ordre avec une extensibilité et une personnalisation quasi illimitées. Le kit est livré avec 847 pièces Lego, qui comprennent une combinaison de briques de style traditionnel, avec leurs boutons et leurs rainures, et de briques de style technique qui utilisent des trous et des bouchons.

Le processus de construction des robots Boost (Vernie, Frankie the Cat, M.I.R. 4, Guitar 4000 et Auto Builder) est long mais très simple. Pendant les tests, j’ai construit les robots Vernie et Guitar 4000, et chacun d’entre eux a pris environ 2 heures pour être réalisé par des adultes.

Les enfants plus jeunes, qui ont moins de patience et une moins bonne coordination manuelle, auront probablement besoin de l’aide d’un adulte ou d’un enfant plus âgé, mais la construction de ces robots offre une excellente occasion de tisser des liens entre parents et enfants. Mon neveu et moi avons eu beaucoup de plaisir à assembler la guitare.

Dans le cadre du premier défi (ou des premiers défis), l’application vous donne un ensemble d’instructions étape par étape qui montrent où les briques doivent être mises. Les écrans d’instructions illustrés sont très détaillés et ressemblent aux instructions Lego en papier que vous avez pu voir sur n’importe quel kit de l’entreprise.

J’aimerais juste que l’application ait fait ces illustrations en 3D pour qu’on puisse les faire pivoter et voir la construction sous différents angles comme vous pouvez le faire sur l’application du kit Jimu Robots d’UBTech.

Lego Boost

Lego Boost

Toutes les briques s’assemblent sans problème et fonctionnent avec toutes les autres briques que vous possédez déjà. Vous pouvez aussi facilement personnaliser l’un des cinq robots Boost recommandés avec vos propres briques. Imaginez orner le corps de Varney avec des pièces d’un décor Star Wars ou de laisser votre minifig Batman monter sur le chariot élévateur MIR 4.

J’aime beaucoup le schéma de couleurs bleu ciel, orange et gris que Lego a choisi pour les briques fournies avec Lego Boost, car il a une esthétique à la fois high-tech et amusante. Des ailes orange du robot Guitar 4000 aux sourcils funky de Vernie, tout est la.

Boost Versus Mindstorm et la concurrence

Le Lego Boost en offre plus pour le prix que tous les autres kits de robots que j’ai examinés, mais il est certainement conçu pour les jeunes enfants qui sont nouveaux dans la programmation. Les enfants plus âgés ou ceux qui ont utilisé Boost pendant un certain temps peuvent passer aux kits Mindstorm EV3 de Lego, qui utilisent leur propre langage de codage par blocs.

La gamme de robots Jimu d’UBTech offre un peu plus de capteurs et de moteurs que Boost, ainsi qu’un langage de programmation plus complexe, mais ils ciblent certainement les enfants plus âgés et plus expérimentés, et pour obtenir un kit qui fabrique plus d’un ou deux robots, vous devez dépenser plus de 200 €.

Le kit Koov de Sony est également un bon choix pour les enfants plus âgés et plus technophiles, mais il est aussi beaucoup plus cher que le kit Boost, et son jeu de blocs est beaucoup moins polyvalent que les Legos.

Les Cubes de circuit de Tenka Labs fournissent une série de lumières et de moteurs qui sont fournis avec des briques compatibles Lego, mais ces kits enseignent des compétences en électronique, pas en programmation.

Le Bilan

Le meilleur kit robot que j’ai vu pour les jeunes enfants, Lego Boost permet de transformer le codage en un jeu tellement amusant que vos enfants ne sauront même pas qu’ils acquièrent des compétences précieuses. Parce qu’il utilise de vraies Legos, Boost invite aussi beaucoup de créativité et de rejouabilité, et à ce prix, c’est pratiquement une aubaine.

Les parents d’enfants plus âgés ayant plus de connaissances en programmation peuvent envisager un robot plus complexe comme Mindstorms ou Koov, mais si votre enfant est nouveau dans le codage et a accès à un appareil compatible, le Boost est un achat indispensable.

Promo de 13%
LEGO Boost - Mes premières constructions LEGO Boost - 17101 - Jeu de Construction
  • Construisez et programmez des robots et modèles, et...
  • Inclut plus de 840 pièces LEGO, plus un LEGO Move Hub, un...
  • Les jouets de construction LEGO BOOST sont compatibles avec...
  • Vernie le robot mesure plus de 27 cm de haut; Frankie le...
  • 847 pièces pour les garçons et les filles de 7 à...
  • Complétez les robots LEGO Boost avec les sets LEGO NINJAGO...

Dernière mise à jour le 2019-08-25 / Liens affiliés / Images de l'API Amazon Partenaires

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de
Retrouve toutes les infos et tests sur les robots jouets et robots pour enfants. Sur robot-jouet.net, tous mes tests s'effectuent sur les dernières nouveautés pour vous proposer un comparatif précis et détaillé. N’hésitez pas à apporter des précisions sur un produit en le commentant.
Inscription à la Newsletter
Contenu Protégé par :
dmca
Me contacter ?
* Voir les Mentions Légales
** Ce site participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.